Parascolaire

  • L'Odyssée

    Homère

    « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage...» Que de rêves, d'enchantements! Et que de femmes sur sa route... Calypso lui promet l'immortalité, Nausicaa a tout l'attrait de la jeunesse, Circé l'envoûte... À tant de charmes, il faut ajouter celui des sirènes. Comment résisteroe Dans le secret de son coeur, Ulysse ne songe pourtant qu'à Pénélope...
    Mais avant de la serrer contre lui, que d'épreuves, de tourments ! De la porte de l'Enfer à celle d'Ithaque, ce ne sont que pièges, naufrages, gouffres et monstres. Contre l'adversité tant de constance !
    Si les dieux sont tortueux, Ulysse est rusé. Et, d'étape en étape, son voyage fera d'abord de lui un homme...

  • Oedipe roi

    Sophocle

    Averti par un oracle qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, Oedipe fuit les lieux de son enfance dans l'espoir de préserver Polype et Mérope, ses parents présumés. Hélas ! Que ne lui a-t-on dit qu'il était en réalité le fils de Laïos ! Ignorant du drame qui se joue, aveuglé par le hasard, Oedipe court à sa perte. Il tue un voyageur qui lui barre la route, libère Thèbes de l'emprise du Sphinx et se marie, en récompense de sa bravoure, avec la reine de la cité : inéluctablement, son terrible destin s'accomplit.
    Objet d'étude : La tragédie. Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes. Prolongements : Oedipe et la Sphinge de Thèbes ; Oedipe Roi de Pier Paolo Pasolini ; La suite d Oedipe Roi : Antigone.

  • Deux lettrés persans installés à Paris, Usbek et Rica, s'étonnent des modes de vie, des moeurs, des caractères des hommes et des femmes qu'ils découvrent avec le regard neuf d'une civilisation lointaine. Ces deux fins observateurs partagent leur surprise avec leurs amis et leurs serviteurs restés en Perse. Mais, bien vite, c'est leur système social qui les rattrape : le sérail se révolte, et les épouses d'Usbek sont en danger...

    Roman épistolaire incisif et caustique, les Lettres persanes usent du regard de l'étranger pour dénoncer « l'arme fatale » qu'est devenue la monarchie, ainsi que les ridicules et les malignités des hommes, occidentaux comme orientaux.

  • Si les Fables sont un « tableau où chacun de nous se trouve dépeint », de l'aveu même de l'auteur, il revient au lecteur d'aiguiser son esprit pour ne pas se laisser tromper par leur apparente simplicité. Car sous les grâces légères du vers et les « habits du mensonge » se déploie la pensée satirique du fabuliste qui épingle tous les travers de son temps... et du nôtre.

    Bestiaire extraordinaire, condensé de la société du XVIIe siècle, bijou de la littérature classique : c'est sans doute tout cela qui fait le charme des Fables, qu'on ne cesse de lire et de redécouvrir à tous les âges et à toutes les époques.

  • Le malade imaginaire

    Molière

    Convaincu d'être atteint d'une grave maladie, Argan ne peut se passer des médecins. Il rêve donc de voir sa fille Angélique épouser un docteur, Thomas Diafoirus. Sauf qu'Angélique aime Cléante et refuse le choix de son père. Ce dernier, ulcéré, décide alors de la déshériter au profit de Béline, épouse hypocrite et odieuse marâtre. Mais c'est compter sans l'aide providentielle de Toinette et Béralde, qui s'ingénient à faire triompher la cause des amoureux !

  • Ces contes de Provence mettent en scène un abbé, la mule du pape, une jolie chèvre blanche et d'autres personnages. Avec un dossier.

  • Phèdre

    Jean Racine

    Alors qu'à la cour on s'inquiète de l'absence du roi Thésée, Phèdre, son épouse, est rongée par un mal mystérieux. Le poison qui la consume est sans remède : la reine brûle d'un amour incestueux pour son beau-fils Hippolyte. N'y tenant plus, elle confie à ce dernier l'ardeur coupable qui l'anime, précipitant l'issue fatale à laquelle les dieux l'ont destinée.

    Dans cette tragédie sublime, Racine expose les méandres d'une âme torturée et la force destructrice de la passion amoureuse.

  • L'Ingénu

    Voltaire

    Le Huron intrigue ; cet Indien venu d'Amérique, ignorant des usages, dit ce qu'il pense et fait ce qu'il veut. À la cour de Louis XIV, il s'interroge : pourquoi ne peut-il épouser sa bien-aimée ? Pourquoi l'embastille-t-on ? Religieuses et politiques, les bonnes moeurs et les croyances ne résistent pas à l'examen de son regard innocent.

    Entre conte philosophique, apologue et roman d'apprentissage, Voltaire propose une audacieuse critique du pouvoir absolu, des hiérarchies sociales ou encore de la doctrine janséniste. Ce texte emblématique des Lumières est suivi de L'Homme aux quarante écus, conte écrit contre les physiocrates, les impôts et les systèmes qui desservent l'agriculture.

    Couverture : Portrait de Thomas Alcock par Samuel Cooper. Fusain, XVIIe siècle. Ashmolean Museum, University of Oxford © Bridgeman

  • « Il arrive que l'amour et la mort soient un seul mot pour deux personnages. ».

    Tristan est chargé d'accompagner Iseut auprès du roi Marc, auquel elle est promise. Mais en chemin le chevalier et sa protégée absorbent par erreur un philtre magique destiné à sceller l'amour des futurs mariés. Désormais unis par un sentiment que rien ne peut éteindre, ils sont condamnés à une vie de secrets, sur laquelle plane la menace du déshonneur et de la mort...
    Récit d'une passion fatale, l'histoire de Tristan et Iseut nous plonge au coeur du monde médiéval et de ses péripéties chevaleresques.

    - Objet d'étude : Héros, héroïnes et héroïsmes.
    - Dossier pédagogique conçu conformément aux programmes.
    - Prolongement : Origines et postérité d'un mythe..

  • Une femme qui a perdu son mari et deux de ses fils se cache dans une foret du Pays de Galles avec son dernier enfant Perceval, et essaye, pour le preserver, de l'elever loin de la civilisation, dans l'ignorance complete du monde et de la chevalerie meurtriere. Malgre toutes les precautions de la mere, Perceval rencontre un jour un groupe de chevaliers ala brillante armure. Il en est si enthousiasme qufil quitte aussitot le refuge et sa mere malgre les supplications de celle]ci qui ne voulait pas aussi le perdre. Il se rend ala cour du Roi Arthur.
    OEuvre inachevee, Perceval est lfun des plus celebres romans de la matiere de Bretagne.

  • Gargantua, géant débonnaire né de l'oreille de sa mère et inventeur du torchecul, fait partie des héros savoureux de la galerie rabelaisienne. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, son père, Grandgousier, s'interroge sur l'éducation à lui donner.
    Les précepteurs se succèdent et échouent, comme Thubal Holoferne, dont l'enseignement consiste à réciter l'alphabet à l'envers, ou encore maître Janotus de Bragmardo délirant en latin. Finalement, à travers la figure de Ponocrates, Rabelais dresse l'éducation idéale : humaniste, joyeuse, valorisant les richesses de l'esprit et du corps.

    · Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle · Dossier pédagogique spécial bac, parcours « La bonne éducation » · Prolongement: De l'éducation des filles (corpus de textes).

  • Doué d'une plume acerbe et d'un véritable talent de prosateur, La Bruyère, dans ses Caractères, décrit - et critique - la société de cour dans laquelle il évolue. À travers ses maximes, réflexions ou portraits, il peint les moeurs de son temps et épingle les vices et le ridicule de ses contemporains.
    Au sein du livre XI, intitulé « De l'Homme », le moraliste se concentre surtout sur les différentes étapes de la vie humaine. Il en évoque les expériences universelles comme l'enfance, la vieillesse, la mort et son caractère inéluctable. Il aborde aussi les grands défauts humains, tels que la vanité, l'avarice ou encore la jalousie.

    · Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle · Dossier pédagogique spécial bac, parcours « Peindre les Hommes, examiner la nature humaine » · Prolongement : Instruire et plaire (corpus de textes).

  • Alors que la cour du roi est réunie pour le festin de l'Ascension, la reine Guenièvre est enlevée par un prince étranger, Méléagant. Les hommes du roi se lancent à sa poursuite, ainsi que le vaillant et preux chevalier Lancelot, prêt à affronter tous les obstacles et à sacrifier son honneur pour sauver celle qu'il aime.
    Ce roman médiéval constitue un modèle d'amour courtois à travers la quête initiatique de Lancelot, chevalier de la Table ronde, héros de la légende arthurienne.

    · Objets d'étude : Héros/héroïnes et héroïsmes [5e] · Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre · Prolongement : Combats épiques (corpus de textes).

  • Le Médecin Volant

    Molière

    Dans Le Médecin volant et L'Amour médecin, deux pères arrangent le mariage de leurs filles, en dépit des sentiments de celles-ci. Alors, quand on ne peut désobéir, il faut ruser !
    Pour empêcher ces unions, Lucile et Lucinde font semblant de tomber malades. À leur chevet défile une galerie de personnages comiques : valets malicieux, médecins bouffons, pères crédules...
    Tous les aideront, parfois malgré eux, à faire triompher l'amour.

    Ces deux courtes comédies-ballets foisonnent de rebondissements extravagants. Mais, si elle se dissimule derrière le rire, la critique de la médecine du Grand Siècle et des abus de pouvoir n'en est pas moins cinglante.

  • À la suite d'un naufrage, Iphicrate et Euphrosine échouent sur une île avec leurs esclaves - Arlequin et Cléanthis. Le responsable des lieux les met en garde : dans cet endroit, l'ordre établi à Athènes n'a plus cours, maîtres et esclaves doivent échanger habits et condition afin de recevoir une leçon d'humanité. Ravis, les deux anciens valets en profitent pour se venger des misères qu'ils ont subies, mais ils sont vite rattrapés par leur bon coeur, ce qui provoque un revirement inattendu...
    À travers cette utopie comique, Marivaux questionne les rapports de pouvoir au XVIIIe siècle et épingle avec brio les caractères de son temps. Mais au-delà de la critique féroce de la société des Lumières, l'auteur n'a pas fini de nous tendre un miroir...

  • Figures de style

    Marpeau/Beth

    Homéotéleute, isolexisme, épanalepse, prosopopée : voilà des noms bien barbares pour des outils pourtant précieux. On appelle "figures de style" ou "figures rhétorique" les procédés par lesquels nous jouons avec la langue, parfois sans le savoir, et produisons des effets. Les connaître, savoir les repérer et les utiliser est indispensable pour l'analyse littéraire.Voici un guide précis qui présente 200 figures de style classées selon qu'elles sont figures de mots, de sens, de construction ou de pensée. Chacune est définie, expliquée et illustrée par un exemple issu de la littérature qui permet de bien la comprendre et de la mémoriser.Ce guide est complété par un cahier d'exercices pour consolider les savoirs.

  • - Un véritable outil pédagogique utile pour tous.
    - Quatre parties : natures de mots, fonctions des mots, étude de la phrase, un cahier d'exercices.
    - Des règles claires, des explications simples et complètes, de nombreux exemples.

  • 43 dictées commentées, classées par niveau de difficulté croissant pour mettre en application les principales règles d'orthographe, de grammaire et de conjugaison française.

  • En 43 dictées choisies parmi les plus beaux textes de la littérature, voici une présentation des principales difficultés de la langue française. Les règles et les exceptions sont expliquées à travers 33 leçons complémentaires, qui dessinent un parcours progressif.Avec ses dictées commentées et enrichies de nombreux encadrés récapitulatifs, cet ouvrage est conçu comme un véritable manuel pour progresser en orthographe grâce à une pratique régulière... tout en découvrant des textes classiques ou contemporains.

  • «Ah! Marianne, c'est un don fatal que la beauté!» Mariée à un vieillard jaloux, la vertueuse Marianne déchaîne les passions, notamment celle de Coelio, dont Octave vient lui louer les qualités et les mérites. Mais Marianne n'a d'yeux que pour ce dernier... De ce trio amoureux, gouverné par les caprices du coeur, ne pouvait naître que le drame.

    Comédie à l'issue tragique et au ton peu conventionnel, la célèbre pièce de Musset met en scène les désirs et les revendications d'une femme dans un cadre italien propice à tous les jeux de masque. Longtemps condamné par la censure, Les Caprices de Marianne continue de fasciner par son éminente modernité.

    - Objet d'étude : Dire l'amour - Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes - Prolongement : Pour aller plus loin (mise en scène, débat, étude d'images et lectures complémentaires)

  • Traité sur la tolérance à l'occasion de la mort de Jean Calas Nouv.

    Le 9 mars 1762, le protestant Jean Calas est roué de coups sur la place publique de Toulouse, puis exécuté. Il est accusé sans preuves d'avoir tué son fils qui s'était converti au catholicisme. Il nie et clame son innocence jusqu'à son dernier souffle, sans être entendu. Mais bientôt, l'affaire gagne la capitale... Indigné, Voltaire s'empare de cette injustice. Devant l'incohérence du procès, il demande la réhabilitation du père Calas.
    Dénonciation du fanatisme et de la superstition, ce traité publié en 1763 est un vibrant appel à la tolérance et à la liberté de pensée, plus que jamais d'actualité.

    Ajouter au panier
    En stock
empty