• Un matin, sur le chemin de l'école, Philippe, sept ans, s'entend dire, par son frère aîné, une petite phrase vipérine qui le cloue sur place : « T'es pas né. ». Englué dans ce soudain doute existentiel, cet enfant des seventies devra réaliser un parcours héroïque pour se dépatouiller de l'emprise de son aîné. Loin du regard des parents, ce duel sans merci, arbitré tant bien que mal par la petite soeur qui aimerait bien en placer une, amènera-t-il à Philippe, à force de batailler, la reconnaissance du grand frère ?
    Avec T'es pas né ! , Philippe Maymat nous sert les affres de la fratrie sur un plateau drôle, cruel, et vintage. Comment nous façonnons-nous mutuellement, « précédents et suivants », en grandissant côte à côte ?
    Quelle est la distance qui sépare la fratrie de la fraternité ? Au-delà de chaque histoire, qu'y a-t-il d'universel dans ce besoin viscéral d'être reconnu de l'autre ? Qu'est ce qui se joue, là, durant ces années déterminantes pour l'enfant ? Jouer. C'est évidemment l'un des mots clefs de cette aventure. Jouer, s'amuser de ces expérience de jeunesse pour faire rejaillir chez chacun le frisson d'une enfance parfois enfouie ou brûlante, heureuse ou chaotique mais qui nous permet, à nous les « grands », quand on l'évoque avec bienveillance, de s'en détacher sans l'oublier et de construire nos vies d'adultes.

  • D'abord, il y a la rivière, celle qui lie, relie, sépare.
    Puis, sur les bords de loire, cette auberge tenue par lise et jean. en cette fin du xviiie siècle, on y vit au rythme des crues et des décrues. on y croise le simonet, maître marinier, qui va bouleverser la vie de lise et d'anna, la belle et blanche dentellière, celle de jacques, évadé du grand trou noir de la mine, mais aussi celle de jeanne et de simon, les enfants de lise et de jean. au loin, la révolte gronde, et malgré l'apparente immuabilité des choses, le monde est en train de changer.
    Mais qu'on ne s'y trompe pas, c'est d'une histoire d'amour qu'il s'agit, " cette complication soudaine du coeur " que la pudeur interdit de traduire en mots.

  • 1791, Saint-Domingue. Anya, mulâtresse mariée à Simon, un Blanc venu de métropole, commence une lettre à sa belle-mère qu'elle n'a jamais rencontrée. Elle y décrit leur quotidien : la plantation de café, la naissance de leur fille Lisa et aussi leurs inquiétudes liées aux troubles révolutionnaires qui agitent l'île. De l'autre côté de l'océan, à Nantes, Lise, la belle-mère, mène une vie plutôt paisible, propriétaire d'une auberge qu'elle tient avec sa fille. Mais soudain, après la déclaration des Droits de l'Homme, un vent de liberté souffle sur les plantations de Saint-Domingue. Une nuit du mois d'août,
    entraînés par le prêtre vaudou Boukman, les esclaves se révoltent. Ils dévastent les caféières et les sucreries, assassinent les Blancs, mais épargnent la plantation de Simon et d'Anya, qui ont toujours bien traité leurs ouvriers. Quelque temps plus tard, des Blancs ivres de vengeance viennent ordonner à Simon de leur livrer un de ses esclaves. Simon, qui a pressenti l'issue de cette confrontation, a fait fuir sa femme et sa fille. Refusant de leur remettre l'homme, il est assassiné et sa plantation dévastée. Anya, effondrée, décide cependant de reconstruire l'exploitation qu'elle transforme partiellement en hôpital pour soigner les blessés de l'insurrection. Plusieurs années plus tard, ayant décidé de refaire sa vie avec Jacques, un ami de son mari qui lui a été d'un grand secours, elle achève enfin la longue lettre destinée à sa belle-mère. Lorsqu'elle reçoit la lettre, cette dernière décide de partir à Saint-Domingue pour retrouver sa belle-fille et sa petite fille, mais aussi pour honorer la mémoire de son fils.

  • Cela n'aurait pu être qu'un simple divertissement avec des pirates : sur fond de joyeuse épouvante, on y ferraille, on vogue, on frappe allègrement.Au XVIe siècle, les conquistadors font des ravages. Rien ne doit leur résister. Des terres, des croyances, des cultures sont en danger, provoquant de nombreux massacres. Vanille n'est pas une simple pirate. Elle est descendante d'une princesse maya et d'un déserteur espagnol, ce qui lui vaut un caractère bien trempé. Mais cela lui suffira-t-il pour défendre des idéaux face aux désastres de l'évangélisation et la soif d'or inextinguible de l'empire espagnol, face à la violence des Conquistadors, face à la haine d'un Malamuera, que peuvent l'insolente insouciance d'un Jason, la provocante témérité de Vanille, l'innocence d'un peuple menacé de disparition. Vanille, flibustière au grand coeur, devra trouver sa voie entre vengeance et destruction, sagesse et amour, afin de défendre ses idéaux et retrouver ses racines.

  • Ipomée : un mot, un nom, celui d'une maison d'édition née en 1973 ayant à son actif un prestigieux catalogue d'une centaine de titres et une collaboration avec des auteurs et illustrateurs majeurs. Derrière ipomée se cachent deux associés, Dominique Beaufils et Nicole Maymat.
    Images images donne la parole à Nicole Maymat, écrivain et éditrice d'ipomée : 47 mots choisis librement, 47 illustrations extraites des albums ipomée pour les représenter, ses commentaires et citations, une bibliographie complète en fin de volume.
    Pour prendre la mesure de la personnalité qui se cache derrière ces livres !

  • S'appelle-t-elle Seba, Balkis, Bilqis, Makeda ou Balqama ? Peu importe.
    Je sais simplement qu'elle est Reine. Noire et belle comme la nuit avec, au fond de ses yeux, des reflets de turquoise que l'on voit danser sous sa peau les soirs de pleine lune. De son royaume, on a retenu le nom. Saba, il se nomme. Tout à l'extrémité de la Terre. On l'appelle aussi Arabie Heureuse.

  • Il est des silences qui apportent la paix et la sérénité.
    Il en est des légers semblables à un matin de printemps. D'autres sont lourds d'inquiétude ou d'un très grand chagrin... Pierrot, lui, va découvrir qu'il y a aussi des silences qui tuent. Qu'est-il arrivé à Jimmy, son copain disparu ?

  • Cela n'aurait pu être qu'un simple divertissement avec des pirates : sur fond de joyeuse épouvante, on y ferraille, on vogue, on frappe allègrement.
    Même la mort y semble légère car, finalement, si l'un de ces voyous tombe à l'eau, on est plutôt content.
    Mais en cette fin de siècle - on est encore au xvie - c'est sans compter avec les conquérants de la nouvelle-espagne, les indiens caraïbes, les arawaks, l'indomptable vanille et le trésor d'ix chilam balam. l'histoire que nous conte le grumito va-t-elle tourner à la tragédie ? peut-il en être autrement dès qu'apparaissent à l'horizon les voiles de la sirena negra ou celles plus redoutables encore des lourds galions espagnols ?
    Face à la violence des conquistadors, face à la haine d'un malamuera, que peuvent l'insolente insouciance d'un jason, la provocante témérité de vanille, l'innocence d'un peuple menacé de disparition ?
    Dans cet univers de folle et de fureur, qui ramènera un peu de raison et de douceur dans la belle nuit caraïbe ? pilotte, le jeune chef kalinago ? bravy, en révolte contre son doux pays de france ? le souvenir d'ix chilam balam ?
    A travers l'histoire brûlante et passionnée de vanille, descendante d'une princesse maya et d'un déserteur espagnol, les heurs et malheurs d'un monde en train de naître.

empty