• Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr
    />

  • Premier traité d'imagerie abdominale et digestive en langue française, l'ouvrage se décompose en plusieurs parties : foie, voies biliaires, pancréas, rate, péritoine, paroi abdominale, tube digestif et urgences digestives. Chaque partie comprend des rappels anatomiques et cliniques et traite de façon extensive les principales pathologies, qu'il s'agisse de pathologies tumorales, infectieuses, inflammatoires ou de processus plus diffus. Une place importante a été faite à l'imagerie interventionnelle. Les aspects post-opératoires, le rôle de l'imagerie (incluant tous les outils de l'imagerie moderne en coupe, comme la tomodensitométrie, l'IRM...) dans la stratégie diagnostique et thérapeutique sont aussi présentés, avec le souci de toujours fonder la lecture de l'imagerie diagnostique sur des bases anatomiques, physiopathologiques et épidémiologiques précises. Ce traité fait le point sur l'ensemble des pathologies abdominales et digestives en intégrant l'imagerie dans la clinique, l'anatomopathologie et en déterminant le rôle de chaque méthode d'imagerie pour le diagnostic et le traitement. gé,né,rale, ils conservent un lourd handicap fonctionnel.<,BR>,<,BR>,

  • La Grammaire tibétaine de Bénédicte Vilgrain est conçue comme un montage de préceptes grammaticaux avec des proverbes et un conte en épisodes. Avec Nga, le dernier chapitre paru, l'auteur introduit le pronom personnel dans sa grammaire ("Nga" signifie "je").

    "Depuis 2001 j'ai décidé de 'ranger', pour que rien ne se perde, mon vocabulaire dans une 'Grammaire' : c'est-à-dire d'associer aux proverbes traduits les vers fondateurs de la grammaire (et de l'orthographe) tibétaine, vers attribués à Thonmi Sambhota, le 'ministre' du roi Srontsen Gampo (VIIème siècle), le premier roi unificateur du Tibet fidèle aux tables de la 'Loi Bouddhique'.
    Au lieu d'être illustrées par des exemples littéraires, les prescriptions grammaticales et les observations linguistiques se
    voient rapportées à des dictons, à des fabliaux".

    Poète, traductrice, auteur de livres pour la jeunesse, Bénédicte Vilgrain a fondé et anime, avec Bernard Rival, les éditions Le Théâtre Typographique. Entre traduction et réécriture, elle oeuvre à la jonction des langues et des cultures, et fait de la grammaire un moteur de la fiction. Elle a notamment traduit chez Fata Morgana La Raison de l'oiseau, poèmes du Ve Dalaï-Lama (1683-1707).

  • Introduction à Chou, en préambule au chapitre onze chapitre de la grammaire tibétaine, s'intéresse à la forme ergative. « Il existe, écrit Bénédicte Vilgrain, des langues au regard desquelles les notions de sujet et d'objet ne sont pas précisément pertinentes. Le tibétain en est une.» De fait, la forme ergative ne distingue pas de manière aussi tranchée que le fait la langue française (de laquelle cette forme est absente, d'où les difficultés de traduction qu'on imagine) entre « la cible, l'agent et l'instrument.» Introduction à Chou réfléchit aux enjeux philosophiques de l'ergatif. Mais il est aussi une occasion pour Bénédicte Vilgrain de revenir sur la signification de son entreprise et les problèmes de la traduction en général. Fait de pièces qui pourraient paraître au premier abord disparates (outre des remarques grammaticales, des analyses de films, une suite d'énoncés qui font référence, par leur numérotation et leur caractère assertif au Tractatus de Wittgenstein, un poème allemand, non traduit mais utilisé comme «instrument» pour traduire un texte tibétain, etc.) Introduction à Chou trouve sa cohérence profonde dans la mise en jeu de tous ces éléments, soit la possibilité offerte à la pensée de jouer avec eux, l'ergativité lui fournissant une forme inédite d'agilité, que le passage par le seul français ne laisse pas même entrevoir. Il en résulte une moissons de questions, qui sont autant de décalages par rapport aux certitudes sur lesquelles nous nous appuyons pour construire nos modèles d'intelligibilité, et qui nous apparaissent soudain dans toute leur relativité.

  • Etudie les affections du foie (inflammatoires, tumorales, rétentionnelles, la cirrhose, la transplantation hépatique), les affections des voies biliaires et du pancréas. Indique le choix de la technique d'imagerie la mieux appropriée : échographie, scanner, IRM, etc.

  • Cet ouvrage est le fruit du travail de l'élite des spécialistes de l'imagerie abdominale et digestive.

    Ce traité collectif, rédigé en langue française, par des praticiens dont beaucoup sont membres du GERMAD (Groupe d'étude radiologique des maladies de l'appareil digestif, fondé en 1972 par Claude Guien) ou de la SIAD (Société d'imagerie abdominale et digestive créée en 1989), fait honneur à leur savoir et leur culture.

    Face à l'évolution des techniques, c'est une véritable reconversion qu'ont due opérer les artisans de l'imagerie nouvelle, comparée à la radiologie dont ils avaient hérité. On mesure le chemin parcouru en quelques dizaines d'années, quand on voit la place occupée aujourd'hui par les annexes du tube digestif par rapport au tractus gastro-intestinal.

    La pratique quotidienne illustre sans conteste le recul de l'opacification barytée face à la progression de l'endoscopie, s'appuyant sur les documents histologiques fournis par les biopsies.

    En confiant cependant à un homme du passé le soin de présenter cet ouvrage, qui fait le bilan de l'imagerie d'aujourd'hui, les responsables ont, sans doute, voulu rappeler que, si les radiologistes ont su pleinement profiter des progrès techniques, leur démarche reste identique mettre à la disposition des cliniciens, au meilleur coût, la documentation la plus adéquate.

    Nul doute que ce travail, monumental et ambitieux, sans précédent, modèle de rigueur et d'objectivité, à la pointe de nos connaissances, doté d'une iconographie exceptionnelle, sera, dans les années à venir, la référence indispensable aux étudiants, aux médecins, aux enseignants, aux chercheurs, pour le plus grand honneur de ceux qui l'ont réalisé sous la conduite de Valérie Vilgrain et Denis Régent, dont l'autorité en la matière est reconnue par tous.

empty